Réunion publique à Armentières : « Il faut nous aider à décrypter l’information »

armentieres.jpg

Par J.-F. R.

 Des idées comme s’emparer chaque semaine d’une cause et faire intervenir des acteurs locaux « pour les valoriser » ou encore organiser des débats sur des thématiques variées comme l’environnement ou encore les fake news, « en donnant la parole à des gens de terrain, des associations… ».

« La Voix du Nord a un rôle de lien social   », rappelle un lecteur également attaché à la notion de proximité. Mais « en restant neutre », préviennent d’autres. Pas question de changer la ligne éditoriale du journal. « Il y a des journaux d’opinion, La Voix du Nord est un journal d’information et doit le rester », insistent plusieurs lecteurs. Du lien social, un devoir d’information, mais aussi un rôle pédagogique. « Il faut nous aider à décrypter l’information », réclame un autre participant à la rencontre. Décrypter l’information : « La Voix du Nord parle aux gens, elle peut le faire. »

À l’occasion de ses 75 ans, La Voix du Nord va organiser des rencontres avec ses lecteurs jusqu’à la fin de l’année. D’autres réunions auront donc lieu dans l’Armentiérois. « Le monde bouge beaucoup. Nous, on bouge aussi, rappelle Patrick Jankielewicz. On a envie de continuer à écrire l’histoire de la région avec vous. »