Réunion publique à Boulogne-sur-Mer : la question de l’environnement omniprésente

boulogne.jpg

On n’est jamais trop vieux pour se renouveler. Alors que La Voix du Nord fête ses 75 ans, le journal veut prendre un nouvel élan, celui du journalisme de solution. Son objectif ? Devenir un vecteur et un acteur du changement en montrant la voie de l’amélioration. C’est le cas déjà dans nos colonnes avec nos défis verts (zéro déchet, vélo électrique…) Et pour ça, le journal a besoin de ses lecteurs.  « On a besoin d’entendre ce que vous attendez de nous », a lancé le rédacteur en chef de La Voix du Nord, Patrick Jankielewicz à la quarantaine de personnes présentes. Que veulent-ils lire dans les pages ? Quels sujets aimeraient-ils voir traités par les journalistes ? Sur quels sujets les journalistes peuvent-ils s’engager ?

Parmi les sujets évoqués, la question de l’environnement était quasiment omniprésente. Le ramassage des déchets, les décharges sauvages, le zéro déchet… Autant de problématiques auxquels sont devenus sensibles les lecteurs. Promis, vos journalistes seront encore plus vigilants sur ces sujets.

Des lanceurs d’alerte locaux

Pendant plus d’une heure et demie de réunion, les lecteurs nous ont aussi fait part de leur envie d’alerter sur les problématiques locales. « Il faut aller plus loin sur la démocratie participative », a lancé une Boulonnaise dans l’assemblée. « À Boulogne, on ne consulte pas la population avant de faire des travaux », a lancé un autre. Le problème de la concertation avec les habitants à Boulogne, voilà par exemple un sujet que nous traiterons d’ici les élections municipales prévues en mars 2020.