Réunion publique à Liévin : « Confronter les points de vue »

La Voix du Nord, le 27 septembre 2019 | 0 commentaire

lievin.jpg

Deux heures d’échanges animés, riches où les lecteurs ont fait part de leur ressenti, de leurs envies ou parfois de leur impatience de voir davantage d’informations sur leur commune. L’édition Lens-Hénin en couvre 50, soit 375 500 habitants. C’est l’une des plus denses des vingt éditions de La Voix du Nord. Exigeants, nos lecteurs ne sont pas moins attachés à leur journal quotidien: «  Je l’étudie chaque matin, les pages locales ou nationales, et j’ai l’impression de savoir ce qui se passe autour de moi.  »

Informés, les lecteurs veulent être entendus. Ils sont assidus au courrier des lecteurs dont Pierre Mauchamp a souligné l’importance: « Cela reflète l’état d’esprit des gens et cela nous donne des idées de sujets ». Exemple avec les retards de paiement de la CARSAT, «  on est un peu le dernier recours de certaines personnes. »

De l’avis général, informer est plus complexe à une époque où les fake news prospèrent. «  Quand des gens pas très sérieux colportent des rumeurs, j’attends de La Voix du Nord qu’elle casse cette rumeur  ». « C’est notre rôle, confirme Pierre Mauchamp, nos lecteurs attendent de plus en plus ça de nous. » Certains aimeraient que notre journal soit un trait d’union entre collectivités lançant de grands projets et les administrés, d’autres qu’il mette « les faits en perspective ». Des préoccupations partagées. « La Voix » veut «  mieux valoriser les initiatives et les solutions locales, confronter les points de vue. On n’est pas là pour dire aux gens ce qu’ils doivent penser, rappelle Pierre Mauchamp. On leur donne des éléments qui les aident à se forger une opinion. » C’est aussi un engagement renforcé de notre journal en faveur de causes comme la lutte contre le harcèlement scolaire.