Le média régional de référence 

Tous les mois, le journal papier, le site internet et l'application touchent     4 951 000 habitants de la région*.

Le journal papier à lui seul représente + d’1 million de lecteurs* chaque jour. 

Le digital, quant à  lui, c’est 450 000 visiteurs uniques** sur le site chaque jour. 

La Voix Du Nord est la marque média la mieux notée*** par les habitants de la région (8/10) particulièrement chez les 15-34 ans.

*Etude ACPM-One Global 2018 V3 **Google Analytics ***Etude de marque – Panel – 09/2019

 

La Voix du Nord, c’est : 

  • 787 collaborateurs dont 310 journalistes, 
  • 650 correspondants pour 20 éditions locales, 
  • 350 pages de journal différents tous les jours.

 

L'histoire de La Voix du Nord

Aujourd’hui, le groupe Rossel La Voix est le groupe de média le plus important au Nord de Paris. Il est le fruit d'une riche histoire.

La Voix du Nord est, à l’origine, un mouvement de résistance et journal clandestin. Soixante-cinq numéros sont publiés d’avril 1941 à août 1944. Le contenu voulait rendre à la population de la région espoir et confiance, tout en s’opposant à la propagande de l’occupant.

Mardi 5 septembre 1944, le premier exemplaire au grand jour (portant le numéro 66) est vendu 1 franc avec, sur six colonnes, le titre : «La région du Nord est libre».

Dans l’euphorie de la libération et du formidable appétit de vivre qui imprègne l’époque, La Voix du Nord connaît un développement spectaculaire à l’instar de ses confrères de la presse quotidienne régionale.

La barre des 400 000 exemplaires sera ainsi franchie en 1954.

En 1947, l’entreprise ne dispose que de 3 agences locales. Elle étendra progressivement ses bureaux détachés et ses éditions : Maubeuge est ouvert en 1952. On comptera 18 agences 4 ans plus tard puis plus d’une trentaine pour couvrir l’intégralité du territoire Nord - Pas-de-Calais.

Les premières évolutions importantes ont lieu dès 1956 avec l’introduction de l’informatique qui facilitera le travail des services de gestion et d’abonnements.

A partir des années 1970, le système de composition chaude (le plomb) est abandonné progressivement au profit de la composition froide (le bromure).

En 1982 s’érige l’usine de la Pilaterie et l’imprimerie passe à l’impression Offset et à la quadrichromie.

En 2009, La Voix du Nord rénove entièrement son parc d'impression à la Pilaterie, pour des journaux tout en couleurs et une parution 7 jours sur 7.

En 2012, elle installe un nouveau système éditorial (CCI) qui ouvre la voie à l’accélération d’une offre mixte papier et numérique.